In the News

COMMUNIQUÉ DE PRESSE: Décès du Dr Babatunde Osotimehin, Sous-Secrétaire Général des Nations Unies, Directeur Exécutif du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).

6 June 2017

Nouakchott, le 06 juin 2017– Le Bureau de l’UNFPA en Mauritanie a le regret de vous annoncer le décès de son Directeur Exécutif, le Sous-Secrétaire Général des Nations Unies, Dr BabatundeOsotimehin, le 05 juin 2017 à l’âge de 68 ans. Il occupe ce poste depuis le 1er janvier 2011

Médecin de formation, M. Osotimehin était ministre de la santé du Nigéria avant de prendre la direction de l’UNFPA. Il a occupé plusieurs hautes fonctions dans son pays d’origine dont le Directeur général de l'Agence nationale pour le contrôle du SIDA et enseignant au Collège de médecine de l'Université d'Ibadan. Il était père de cinq enfants.

Le Secrétaire Général des Nations unies, Monsieur António Guterres, exprime dans un communiqué, les sentiments de toute la famille du Système des Nations Unies dans le Monde :

« C'est avec une profonde tristesse que nous écrivons ce message pour vous informer que notre directeur exécutif, le Dr Babatunde Osotimehin, est décédé brusquement.

C'est un choc que nous essayons encore d'absorber - une perte personnelle et profonde pour ceux qui ont travaillé en étroite collaboration avec lui et une perte dévastatrice pour l'organisation et pour les femmes, les filles et les jeunes, à qui il a consacré sa vie.

Il n'a jamais eu peur d'un défi et son leadership fort, même face à l'adversité, a contribué à maintenir la santé et les droits des femmes et des filles dans l'agenda mondial. Il a compris que les 1,8 milliards de jeunes à travers le monde sont vraiment le plus grand espoir pour l'avenir - pas un défi à relever, mais une solution et les moteurs de l'innovation, de la prospérité et de la paix.

Enfin, il était énormément fier du travail pour sauver et transformer des vies, que le personnel de l’UNFPA fait partout dans le monde. Maintenant, il appartient à chacun d'entre nous de continuer à relever le défi, comme il l'a fait, de continuer à défendre les droits de l'homme et la dignité de tous, en particulier ceux des adolescentes les plus vulnérables, et de continuer à maintenir et à avancer l'agenda de la CIPD, surtout dans ces moments difficiles. C'est ce que le Dr Babatunde aurait attendu de nous… »

En ces moments de profonde douleur et d’émotion intense, le bureau de l’UNFPA en Mauritanie adresse ses sincères condoléances et sa profonde compassion à sa famille, à la famille des Nations Unies, aux Partenaires au développement et à tous ceux qui sont affligés par cette perte.

Unions de prières pour le repos de son âme.