Actualités

Le Projet SWEDD pour accélérer la croissance au bénéfice du bien- être des populations.

25 May 2016

Ouvrant ce 25 mai 2016, l’atelier régional de Nouakchott sur le renforcement de l’engagement politique en faveur du Dividende Démographique et le changement de comportement, le Ministre de l’Economie et des Finances, Monsieur El Moctar OULD DJAY, a souhaité la bienvenue à tous les participants, soulignant que cette rencontre constitue un pas important dans la mise en œuvre du Projet d’Autonomisation des Femmes et du Dividende Démographique au Sahel (SWEDD). Cet important Projet, a-t-il dit, « intervient, pour nos pays, à un moment où le monde fait face à des défis énormes liés notamment aux changements climatiques, à la pauvreté, à la faim et aux migrations qui ont tous un impact négatif sur nos populations, en particulier les groupes vulnérables. »

Le projet SWEDD, dit-il, s’inscrit dans un agenda mondial et continental marqué par une forte volonté de tirer profit des transitions démographiques amorcées çà et là pour accélérer la croissance économique au bénéfice du bien- être de nos populations. Nos différents pays ont, à diffé- rentes occasions, exprimé leur ferme volonté de récolter le dividende démographique, a dit M. Djay, soulignant que face à ces préoccupations, «l’appui de nos partenaires techniques et financiers ne s’est pas fait attendre.»

Le ministre a affirmé que cet atelier verra le lancement de deux chantiers fondamentaux pour le SWEDD, à savoir la campagne régionale pour le changement du comportement et le plaidoyer politique en faveur du Dividende Démographique. Louant le niveau d’engagement démontré par nos pays et leurs partenaires techniques et financiers, il s’est dit persuadé que l’atelier permettra à nos pays de disposer d’outils de plaidoyer et de mécanismes pour une prise en compte du Dividende Démographique.

Auparavant, Mme Cécile M. Compaoré Zoungrana, représentante de l’UNFPA, avait, dans son allocution, souhaité la bienvenue aux participants à qui elle avait transmis les salutations fraternelles du Directeur Régional de l’UNFPA. Définissant le Dividende Démographique comme étant «l’accélération de la croissance économique qui peut résulter d’une évolution de la structure par âge de la population d’un pays», elle a indiqué que l’augmentation concomitante du nombre de personnes actives et la diminution du nombre des personnes à charge, permet de libérer des ressources pour l’investissement et de générer la croissance. La représentante de l’UNFPA a rappelé que le SWEDD vise à améliorer les possibilités économiques de ses principales bénéficiaires, à savoir les femmes et les filles, précisant que les Six pays membres de l’initiative SWEDD recevront une enveloppe totale de plus de 70 millions de dollars et que la mise en œuvre effective de plusieurs projets débutera avant fin 2016.

Pour sa part, le représentant de la Banque mondiale en Mauritanie, M. Gaston Sorgho, a déclaré que le Dividende Démographique est une opportunité majeure pour les pays du Sahel. Il a souligné que les leaders d’opinion religieux et communautaires doivent être sensibilisés aux défis liés au Dividende démographique, disant que les débats au cours de cet atelier seront à la hauteur de ces défis. Plus de 180 participants repré- sentant les six pays du SWEDD et les partenaires techniques et financiers participent à cet atelier régional qui se poursuivra pour une semaine.

Ely ABDELLAH

Visiter la page de l'Atelier en cliquant ICI