Vous êtes ici

LES JOURNALISTES MAURITANIENS SE MOBILISENT POUR SOUTENIR LES ENGAGEMENTS DE LA MAURITANIE À NAIROBI

A Nairobi, la communauté internationale a décidé à l’unanimité d’accélérer la cadence pour développer et porter à l’échelle les expériences concluantes menées pour concrétiser les promesses de la Conférence Internationale du Caire sur la Population et le Développement de 1994. Les participants ont pris l'engagement solennel de transformer le monde en mettant un terme, d'ici 2030, aux décès maternels évitables, aux besoins non satisfaits en planification familiale et aux violences basées sur le genre et les pratiques néfastes envers les femmes et les filles.

 

L’esprit de Nairobi à trouver un écho favorable parmi les journalistes mauritaniens dont une quinzaine, tout média confondu, se sont constitués en réseau pour accompagner et soutenir les engagements de la Mauritanie. Le réseau « Média Pop Dev » a ainsi vu le jour à l’issue d’un atelier organisé sur l’initiative du Fonds des Nations Unies pour la Population en partenariat avec le Département en charge de la communication (Ministère de la Culture, de l’Artisanat et des Relations avec le Parlement) les 17 et 18 novembre à Tiguint.

 

 

Conscient des progrès importants dans la mise en œuvre du Programme d’action de la CIPD et de la nécessité de sa poursuite pour l’atteinte des ODDs à travers la capture du dividende démographique, le Gouvernement mauritanien a exprimé son appui à la déclaration de Nairobi sur la CIPD+25 et a décidé de réaliser dix engagements s’alignant sur la vision du Président de la République.

 

C’est à cette occasion que le Représentant de l’UNFPA, qui a ouvert les travaux de l’Atelier en présence du Hakem de Tiguint, du Directeur des Relations avec le Parlement et Coordonnateur du Projet IEC et de la Représentante du projet SWEDD, a souligné que « Pour atteindre ces engagements, il faut un effort conjugué de toutes les parties prenantes dont les journalistes en sont un maillon fondamental »

 

Devenus désormais un cadre de référence qui guidera l’action du Gouvernement mauritanien pour la prochaine décennie, ces engagements cadrent avec cette nouvelle dynamique mondiale qui reconnaît et consacre la place prépondérante des questions de population dans la réalisation de tout développement humain durable et qui ne laisse personne pour compte.

 

L’atelier a permis aux journalistes de s’imprégner de l’esprit de la CIPD et du Sommet de Nairobi et en particulier de la nécessité de capturer le Dividende Démographique, catalytique pour l’atteinte des ODDs que la communauté internationale s’est assignée de réaliser pour promouvoir le bien-être de l’Humanité.

 

Compte tenu du rôle clés et stratégique qui revient aux médias dans la concrétisation des  grandes ambitions pour les droits et la dignité humaine, les journalistes mauritaniens participants à l’atelier se sont engagés individuellement et en tant que réseau à observer une veille permanente par rapport aux questions de Population et de Développement, d’utiliser leurs capacités pour influencer les politiques, promouvoir le changement de comportement, créer une prise de conscience au niveau de tous les segments de la population, d’impacter l’agenda politique, de créer le débat public et de booster la demande des produits et services en Santé de la reproduction.

 

Le tout nouveau « Réseau Media Pop Dev » compte mettre les bouchées doubles pour tenir ses engagements et contribuer ainsi à la réalisation des engagements de la Mauritanie au sommet de Nairobi.